11 février 2020 - Journée internationale des femmes et des filles de science

A l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science du 11 février 2020, des femmes de science rencontrent les élèves de l’Ain, de la Haute-Savoie et de Genève.

Du 3 au 7 février 2020, le CERN, le Scienscope de l’UNIGE et l’EPFL invitent des femmes de sciences à aller parler de leurs métiers aux écoles locales françaises et suisses (30km autour de Genève).

Chaque année depuis 2017, ces trois institutions proposent aux établissements scolaires la venue de femmes scientifiques ou ingénieures pour parler de leurs métiers aux élèves le temps d’une semaine.

PNG - 374.5 ko
Journée internationale des femmes et filles de science (édition 2019)
© 2019-2020 CERN, Ordan, Julien Marius

Des rôles-modèles féminins en science

Après quatre années, c’est plus de 7000 élèves des écoles de l’Ain, de la Haute-Savoie et de Genève qui ont été touchés par cette initiative. Par ailleurs, les femmes scientifiques sont de plus en plus nombreuses à se porter volontaires pour aller partager leurs passions dans les classes.

Elles sont invitées à raconter leur parcours, dévoiler quelques mystères de la science et à mener quelques petites expériences si elles le souhaitent. L’idée est de faire évoluer la perception des classes envers les métiers scientifiques et d’ingénierie, en présentant des rôles-modèles féminins. Et qui sait, peut-être de susciter des envies de carrière, en particulier chez les filles.

PNG - 326.9 ko
Journée internationale des femmes et des filles de science (édition 2019)
© 2019-2020 CERN, Ordan, Julien Marius

Les scientifiques françaises mobilisées

En 2019, deux physiciennes françaises du CERN avaient notamment participé à la campagne pour promouvoir la journée internationale des femmes et des filles de science : Étiennette Auffray, coordinatrice technique du calorimètre électromagnétique de CMS et porte-parole de la collaboration Crystal Clear, et Marie Nowak, doctorante travaillant sur un détecteur à pixels hybride, développé dans le cadre de la collaboration Medipix.

PNG - 212.6 ko
Deux physiciennes françaises du CERN impliquées en 2019 : Etiennette Auffray (à gauche) et Marie Nowak (à droite).
Image : Julien Ordan/CERN

publié le 04/02/2020

haut de la page