Abou Dabi : Conférence sur la protection du patrimoine en péril

Le Président de la République François Hollande se rend aux Emirats Arabes Unis les 2 et 3 décembre 2016 à l’occasion de la Conférence sur la protection du patrimoine en péril qu’il clôturera avec le Prince héritier d’Abou Dabi, Cheikh Mohamed bin Zayed.

La Conférence sur la protection du patrimoine en péril, fruit d’une initiative de la France et des Emirats Arabes Unis

PNG

Cette conférence est le fruit d’une initiative de la France et des Emirats Arabes Unis, préparée depuis plus de trois ans. Elle est le pendant culturel de la lutte menée contre le terrorisme sur les plans militaire et politique.

Le Président de la République a ainsi fait de la protection du patrimoine un des fils directeurs de sa diplomatie culturelle française et ce, dès février 2013, avec la visite au Mali effectuée en présence de la directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova.

La conférence d’Abou Dabi, dont le principe a été présenté lors du sommet du G7 d’IseShima au Japon en mai dernier, a été préparée conjointement par les représentants personnels des deux chefs d’Etat, Jack Lang, président de l’Institut du Monde arabe (IMA), et Mohamed al Moubarak, Président de l’Autorité du Tourisme et de la Culture d’Abou Dabi.

Fonds international pour la protection du patrimoine en danger dans les zones en conflit

Elle marque à la fois un aboutissement, afin que les engagements concrets soient pris, et le point de départ d’un processus qui se poursuivra au cours du premier semestre 2017, avec l’adoption d’une résolution cadre au Conseil de sécurité des Nations Unies.

La conférence permettra de mettre en place de nouveaux outils pour protéger le patrimoine menacé par le terrorisme ou les conflits armés, avec notamment la création d’un Fonds international pour la protection du patrimoine en danger dans les zones en conflit, qui aura pour objectif une levée de fonds de 100 millions de dollars et la constitution d’un réseau international de refuges pour les biens culturels en danger.

Mobilisation du Prince héritier Cheikh Mohammed bin Zayed

Le Prince héritier d’Abou Dabi s’est personnellement mobilisé pour assurer un haut niveau de représentation de la part des Etats arabes à la conférence sur la protection du patrimoine, à l’heure où ce dernier est visé par les terroristes et les intégristes. Il a tenu à faire coïncider la conférence avec la célébration de la fête nationale des Emirats.
Cet événement illustre l’importance des enjeux culturels dans la relation franco-émirienne

Le Louvre Abou Dabi en est le symbole le plus fort. Le Président de la République en visitera le bâtiment, qui vient d’être achevé, en compagnie de l’architecte Jean Nouvel.

Le Louvre Abou Dabi est le premier musée universel du monde arabe qui ouvrira ses portes au public dans les prochains mois. Ce sera là aussi un acte fort des deux pays dans la lutte contre l’extrémisme et l’obscurantisme, alors qu’on assiste à des crises multiples au Moyen-Orient et à une montée du repli identitaire dans les sociétés occidentales.

publié le 12/01/2017

haut de la page