Carnotzet Voltaire, ondes positives

SLFF - Passionnés de culture et de musique et anciens membres de la radio d’étudiants Fréquence Banane, Laure Thorens et Arnaud di Clemente, originaires de Suisse romande, se retrouvent à Berne et décident de cofonder l’émission radiophonique « Carnotzet Voltaire | Welsche Kultur on air » sur RaBe en 2014. Depuis, ils ont été rejoints au micro par Daniel Monney et Airelle Buff. Cette année, ils fêtent les quatre ans de l’émission, à l’occasion de la Semaine de la langue française et de la francophonie.

JPEG

Comment est née l’émission Carnotzet Voltaire ?
En découvrant la radio associative RaBe, à peine arrivés à Berne depuis la Suisse romande, nous avons réalisé qu’une plage horaire quotidienne était réservée à des émissions en langues étrangères, telles que le grec, l’espagnol et l’anglais. Il manquait pourtant le français, langue nationale, à quelques pas de la barrière de rösti ! Amateurs de musique et de culture, nous avions déjà collaboré à la réalisation d’un programme sur les ondes de la radio estudiantine Fréquence Banane à Lausanne. L’idée d’offrir un espace de dialogue à des personnalités francophones dans la capitale fédérale s’est alors imposée. Par chance, en mars 2014, la Semaine de la langue française et de la francophonie nous a offert d’animer un quiz en français sous la bannière de « Carnotzet Voltaire ». Notre émission était née, dont le nom est un clin d’œil au berceau du mouvement dada, le Cabaret Voltaire, mais aussi à la petite cave ou les Romands aiment partager un apéritif, sans oublier le philosophe phare de l’époque des lumières !

Quel est le format habituel de votre émission ?
L’émission a lieu un jeudi sur deux, de 19h à 20h en direct sur 95.6 MHz et www.rabe.ch et en podcast sur www.mixcloud.com/carnotzet. La plupart du temps, elle se déroule en présence d’un.e invité.e de langue française, qui présente ses activités dans le domaine culturel, en lien avec la Suisse romande et/ou le canton de Berne. Cette heure de radio est ponctuée de plusieurs morceaux de musique, choisis par notre invité.e, ou alors sélectionnés par nos soins, en fonction de la thématique de l’émission ou des événements culturels de la région, en privilégiant les titres d’artistes suisses ou en langue française.

Quels critères guident votre programmation ?
JPEGNous cherchons à démontrer la richesse de la diversité culturelle à Berne et plus largement en Suisse, à travers le prisme francophone. Nous mettons en valeur les œuvres musicales, littéraires, cinématographiques, etc. des deux côtés de la Sarine et cherchons à inviter des artistes et médiateurs culturels passionnés, au plus près de l’actualité : d’une rencontre avec un écrivain à un dialogue avec une danseuse, en passant par une discussion à cœur ouvert avec une comédienne ou un musicien, nos interviews se suivent mais ne se ressemblent pas ! Tellement d’initiatives méritent d’être mises en lumière…

Quel est votre public cible ?
JPEGDes gens curieux de nature, des germanophones amateurs de français ou souhaitant se faire l’oreille à la langue de Molière, des francophones de Berne ou d’ailleurs. En réalité, il est difficile de mesurer notre audience et sa provenance. A travers les médias sociaux, l’interaction est plus vive et ce sont surtout des francophones, qui nous contactent et nous encouragent.

Qu’est pour vous, la francophonie ?
Une grande famille ! Mais aussi une communauté internationale qui partage des valeurs et une histoire sur 3 continents. Et enfin, un terreau culturel fertile et inspirant. Longue vie aux mots, à la parole et à leur portée.

publié le 27/04/2018

haut de la page