Classement thématique Shanghai 2020 : 34 établissements français distingués [de]

Le très attendu classement thématique de l’Université Jiao Tong de Shanghai vient d’être rendu public. Ce nouveau palmarès confirme l’excellence de l’enseignement supérieur en France, qui se traduit par la présence à un haut niveau d’une trentaine d’établissements français.

Pourquoi c’est important ?

PNG - 39.4 ko

Le classement académique des universités mondiales (ARWU), dit « classement de Shanghai », est l’un des palmarès internationaux les plus cotés. Avant la parution du classement général en août, le classement thématique mesure, par spécialités académiques, les performances des établissements d’enseignement supérieur dans le monde.

Les mathématiques à l’honneur

Ce classement thématique évalue ainsi les établissements selon cinq grands secteurs (sciences naturelles, sciences de l’ingénieur, sciences de la vie, sciences médicales et sciences sociales), qui regroupent 54 disciplines différentes. Parmi ces disciplines, la palme revient pour la France à l’Université Paris Saclay, qui décroche une première place très enviée en mathématiques, devant l’Université de Princeton.

Comme le relève justement le Ministère de l’enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation (MESRI), l’université Paris Saclay est ainsi « classée parmi les 100 meilleures universités mondiales dans 25 thématiques », tandis que « Sorbonne Université est classée 21 fois, l’Université Grenoble Alpes 17 fois, Paris Sciences et Lettres 13 fois et l’Université de Paris 9 fois ».

JPEG - 61.5 ko
Université Paris Saclay

L’excellence environnementale

Dans le Top 50 des meilleures universités mondiales figurent ainsi 18 établissements français et 34 établissements dans le Top 100. Les mathématiques ne sont pas en effet le seul terrain d’excellence de la France puisque d’autres disciplines, en particulier environnementales, y sont bien classées. C’est le cas notamment en écologie où l’Université de Montpellier se place au deuxième rang mondial, après Oxford. Un classement qui témoigne, selon le ministère, « de l’engagement constant de nos universités et de nos enseignants-chercheurs sur les questions environnementales et climatiques ».

JPEG - 23.5 ko
La Sorbonne

D’autres succès dans ces domaines soulignent cet engagement : par exemple en océanographie, où le groupement Sorbonne Université arrive en troisième position et en sciences physiques, où Paris-Saclay et Paris Sciences et Lettres occupent respectivement la neuvième et la dixième place du palmarès.

Le succès d’une politique de regroupement des établissements

Selon le MESRI, qui commente plus généralement ces résultats, la nouvelle politique de regroupement « qui accompagne la création des nouveaux établissements expérimentaux, fait ainsi la preuve de sa pertinence en mettant enfin en valeur le potentiel scientifique de nos universités au premier plan international parmi les toutes premières au monde ».

publié le 29/07/2020

haut de la page