Françoise Sagan ou l’ivresse d’écrire

Bâle - L’Alliance française de Bâle propose le 11 avril une conférence par Valérie Mirarchi autour de Françoise Sagan.

En 1954, Françoise Sagan, jeune de 19 ans, publie son premier roman Bonjour Tristesse. Celui-ci connaît, de suite, un succès éclatant. Suivront plus de 20 autres romans, nouvelles et pièces de théâtre, jusqu’à son décès en 2004. L’auteur laisse une œuvre diversifiée, abordant des sujets intemporels tels que l’amour et l’envie de vivre face au désespoir et au mal-être.

Le mythe Sagan

A cet héritage culturel littéraire s’ajoute le mythe autour de sa vie mouvementée, rythmée de scandales et d’éclats.
Docteure ès philosophie de l’Université de Reims et agrégée de philosophie de l’Université catholique de Louvain-la-Neuve, Valérie Mirarchi invite à la (re)découverte de Françoise Sagan à travers ses écrits. Elle propose un regard nuancé sur l’œuvre de cette auteure, souvent sous-estimée et incomprise. En 2012, Valérie Mirarchi reçoit le soutien de Denis Westhoff, le fils unique de Françoise Sagan. Il l’intègre à son association, elle fait également partie des membres du jury de la 7ème édition du prix littéraire Françoise Sagan 2016.
La conférence sera agrémentée d’une projection de photos et d’une dédicace de son livre Françoise Sagan ou l’ivresse d’écrire, préfacé par Denis Westhoff.

Mardi, 11 avril 2017 à 18h15
Université de Bâle, salle 117, Petersplatz 1, Bâle, Suisse
En association avec le Séminaire d’Études françaises de l’Université de Bâle

publié le 10/04/2017

haut de la page