Giacometti–Bacon : face-à-face

Riehen/Bâle – La Fondation Beyeler présente une exposition mettant en lumière la relation entre Alberto Giacometti et Francis Bacon, amis aussi bien que rivaux. Une centaine d’œuvres - pour beaucoup issues d’institutions françaises – sont à découvrir du 29 avril au 2 septembre 2018.

JPEG

Au printemps et durant l’été 2018, la Fondation Beyeler présente une exposition muséographique dédiée à Alberto Giacometti (1901–1966) et Francis Bacon (1909–1992). Elle met en lumière la relation de ces deux personnalités artistiques du modernisme classique.
Catherine Grenier, conservatrice et directrice de la Fondation Giacometti à Paris, Michael Peppiatt, spécialiste de Bacon et ami proche de l‘artiste, ainsi que Ulf Küster, conservateur à la Fondation Beyeler, révèleront à travers la centaine d’œuvres présentées dans cette vaste exposition des similitudes et des parallèles étonnants au cœur de leurs démarches.

Arts parallèles

Bacon et Giacometti ont tous deux étudié, copié et paraphrasé les plus grands maîtres du passé, et partagent une foi inébranlable dans la personne humaine et le rôle de la tradition. Tous deux se sont intéressés au problème de la représentation bi-dimensionnelle et tridimensionnelle de l’espace. Tous deux se passionnaient pour les corps fragmentés et déformés. Tous deux partageaient, en outre, une obsession pour le portrait et la représentation connexe de l’individualité humaine. Tous deux se décrivaient en tant que « réalistes ». Tous deux ont poussé l’abstraction de la figure humaine jusqu’à l’extrême. Tous deux ont remis en question le contraste entre la figuration et l’abstraction.

JPEGUne muse dans le couple

La peintre Isabel Rawsthorne a joué un rôle clef dans la relation entre Giacometti et Bacon. Elle leur a tous deux servi de modèle et de muse. Tout comme Giacometti et Bacon, elle était fascinée par les abîmes humains. L’artiste en tant que marginal, décalé de la société, est une thématique particulièrement mise en évidence dans l’exposition « Bacon Giacometti ».

Soutien des institutions françaises

La Fondation Beyeler a obtenu en prêt des œuvres de Francis Bacon auprès du Centre Pompidou à Paris notamment. Quant aux œuvres de Giacometti, elles ont été presque exclusivement prêtées par la Fondation Giacometti à Paris. Parmi elles, figurent de nombreux plâtres originaux qui n’avaient jusqu’ici encore jamais été montrés au public.

Toutes les informations en ligne sur le site de la Fondation Beyeler

publié le 02/05/2018

haut de la page