Goût de France 2018 - La Résidence de France célèbre la gastronomie française

Dans le cadre de la quatrième édition de Goût de France qui rassemblait 3 300 restaurants dans le monde, l’Ambassadrice de France Anne Paugam a reçu à la Résidence à Berne des invités autour du menu élaboré et concocté par le chef français Yann Lambert.

Pour la quatrième année consécutive, l’évènement Goût de France a célébré le 21 mars la gastronomie française sur les cinq continents. Plus de 300 000 convives dans le monde entier ont découvert dans 3 300 restaurants des menus Goût de France. Des menus qui valorisent la gastronomie française soucieuse du bien manger et de l’environnement.

À travers cet évènement international, la France souhaite rappeler l’importance de la gastronomie dans la culture française. Le « repas gastronomique des Français » est d’ailleurs inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO depuis 2010.

En Suisse romande et alémanique, ce sont seize restaurants qui ont relevé le défi de préparer pour leurs clients un menu spécial pour cette soirée.

L’Ambassadrice Anne Paugam a reçu à la Résidence de France à Berne des invités autour d’un dîner Goût de France élaboré et cuisiné par le chef de la résidence M. Yann Lambert, qui s’est basé sur des produits du terroir français de qualité pour proposer un voyage gastronomique dans le temps.

Résidence de France en Suisse
Salle du dîner Goût de France
Salle du dîner Goût de France
Le menu
En cuisine ...
En cuisine ...
Petits pois à la française, asperges, ...
Les Rosséoles d'Amédée VIII
Les Rosséoles d'Amédée VIII
Retour de chasse-marée
Retour de chasse-marée
Rôt de canette des Dombes « à la Villeroy » - petits pois à la française - Yann Lambert
Rôt de canette des Dombes « à la Villeroy » - petits pois à la française
Rôt de canette des Dombes « à la Villeroy » - petits pois à la française
Origine et découvertes
Origine et découvertes

Un voyage gastronomique dans le temps

Ce voyage culinaire a fait redécouvrir tout d’abord la cuisine du Moyen-âge, « plus sophistiquée » qu’on ne le pense, avec une entrée intitulée Les Rosséoles d’Amédée VIII, en référence au comte de Savoie qui devint duc en 1416 et régna sur un duché comprenant des territoires désormais répartis entre l’Italie, la Suisse et la France. Cette pièce de viande a été confite aux épices et hachée avec des dattes, des pruneaux et des pignons de pin comme cela se faisait à l’époque.

Retour de chasse-marée : référence aux bateaux rapides utilisés dès le XIVème siècle pour ramener les poissons aux grandes tables du Royaume de France.

Le Rôt de canette des Dombes « à la Villeroy » - petits pois à la française. La canette des Dombes est une volaille produite dans l’Ain, elle a été servie avec des petits pois, et des churros (ingrédient originaire de la Nouvelle Amérique). Les découvertes de nouveaux continents ont bouleversé la cuisine européenne avec l’apparition de nouvelles saveurs, de nouvelles techniques comme la culture de légumes sous serre (petits pois) à Versailles, à l’époque de Louis XIV.

Le plateau de fromages a rappelé la diversité des fromages existant dans nos terroirs en France comme en Suisse.

Enfin, le dessert Origine et découvertes a pris la forme d’une pyramide Incas, sera composé de produits exotiques tels que le cacao, le maïs, la banane, l’avocat…

« Classique ou moderne, il n’y a qu’une seule cuisine... la bonne. »
Paul Bocuse

publié le 04/04/2018

haut de la page