L’œuvre d’Henri Manguin : « La volupté de la couleur »

Lausanne -Durant quatre mois, la Fondation de l’Hermitage consacrera une grande exposition au peintre français Henri Manguin, du 22 juin au 28 octobre 2018, l’occasion de découvrir toute la richesse de ses œuvres.

JPEG - 78 ko
Henri Manguin
L’amandier en fleurs, 1907
huile sur toile, 65 x 81 cm
collection privée, Suisse photo Jacques et Gaël Bétant, Lausanne © 2018, ProLitteris, Zurich

Fruit d’un partenariat avec le Musée des impressionnismes Giverny, l’exposition Manguin, intitulée « la volupté de la couleur », à découvrir à la Fondation de l’Hermitage, est une ode à la joie de vivre illustrée par des nus, des paysages méditerranéens, des scènes de la vie de famille et des natures mortes. Les couleurs et le sentiment de légèreté qui émanent de ses tableaux, disent l’épanouissement artistique du peintre au sein d’une nature édénique, ce qui a conduit le poète et écrivain Guillaume Apollinaire à nommer Manguin « le peintre voluptueux ».

Les Fauves

A l’École des Arts décoratifs de Paris en 1892, Manguin se lie d’amitié avec Albert Maquet et Henri Matisse avec lesquels il entre à l’École des Beaux-Arts en novembre 1894. Avec d’autres artistes tels que André Derain et Maurice de Vlaminck, les amis forment le groupe « Les Fauves ». Le fauvisme est connu pour avoir bousculé les codes artistiques au tournant du XXe siècle, en particulier en matière chromatique. Les artistes du courant séparent la couleur de sa référence à l’objet, ils accentuent leurs sensations visuelles et revendiquent un art intuitif.

L’exposition : de ses débuts au fauvisme

JPEG - 81.3 ko
Henri Manguin
Les gravures, 1905
huile sur toile, 81 x 100 cm
collection Carmen Thyssen-Bornemisza, dépôt au Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, Madrid photo tous droits réservés © 2018, ProLitteris, Zurich

L’exposition composée d’une centaine d’œuvres (peintures, aquarelles et dessins) retrace en particulier les premières années du parcours artistique de Manguin. Elle s’ouvre sur les premières expériences impressionnistes du peintre, et sur des œuvres déjà remarquables par leur inventivité et la disposition des couleurs. L’accent est ensuite mis sur la période fauve. Les dessins et aquarelles témoignent de l’avant-gardisme dont Manguin a fait preuve, tandis que les toiles lumineuses célèbrent l’œuvre d’un d’artiste exalté.

La Fondation proposera en parallèle de l’exposition, des conférences et ateliers consacrés à la couleur en peinture.
Plus d’information en ligne sur le site de la Fondation.

publié le 19/06/2018

haut de la page