"L’union européenne serait plus intéressante si la Suisse en faisait partie" [de]

31.05.2020

Frédéric Journès accorde un grand entretien à la RTS. Pour sa première sortie de Berne après la crise du coronavirus l’ambassadeur de France répond aux questions de Darius Rochebin sur son rôle d’ambassadeur et la qualité de la relation entre la France et la Suisse. Il aborde également d’autres sujets d’actualité comme les frontières et la votation du 27 septembre 2020.

[retranscription]

Bonjour,

Grüessech mitenang,
Bun di
Buongiorno

Je m’appelle Frédéric Journès. Je suis ambassadeur de France en Suisse et au Liechtenstein. Je suis arrivé à Berne le 13 septembre dernier, par une magnifique journée de lumière comme aujourd’hui. J’ai, dans ma carrière de diplomate, eu la chance de travailler à New York, en Grèce, en Afghanistan et à Paris pour notre Gouvernement, et maintenant, je dois porter, construire ici cette relation positive, ce récit commun de tout ce que les Français et les Suisses construisent et font ensemble. Et pour mener à bien cette mission, je dois rencontrer un grand nombre de personnes. Je dois rencontrer les acteurs qui créent la relation avec la Suisse. C’est également une chance de pouvoir travailler ici avec une communauté française particulièrement vivante : c’est la plus importante au monde, présente dans tous les secteurs de la recherche, de l’économie, de la vie culturelle et associative suisse et grâce à eux je peux construire ce métier, construire cette relation et la partager avec vous. J’espère avoir l’occasion de vous rencontrer bientôt pour contribuer à rendre cette relation encore plus riche.

Merci vielmal, Merci
Arrivederci Au revoir

Merci à tous.