Léonard Gianadda, Grand Officier de l’Ordre national du Mérite

Léonard Gianadda a reçu les insignes de Grand Officier de l’Ordre national du Mérite, des mains de l’Ambassadrice de France en Suisse, Anne Paugam. La cérémonie s’est déroulée le 19 novembre 2017, à la Fondation Pierre Gianadda, en présence notamment de Bernard Accoyer, ancien président de l’Assemblée nationale.

JPEG - 127.3 ko

Ce n’est pas la première fois que la France reconnaît les mérites de Léonard Gianadda. Il est académicien depuis 2003. En 2011, Bernard Accoyer, ancien président de l’Assemblée nationale, lui remettait la cravate de Commandeur dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. En l’élevant à la dignité de Grand Officier de l’Ordre national du Mérite, la France marque une nouvelle fois la reconnaissance de son engagement au service des arts et du monde associatif.

Bâtisseur et mécène

Grand voyageur, reporter photographe, puis ingénieur civil diplômé de l’EPFL, il n’a quitté Martigny que pour mieux y revenir, y bâtir des immeubles, et y réaliser son grand œuvre : la Fondation Pierre Gianadda et la Fondation Annette et Léonard Gianadda.

Fondation Gianadda, une réputation mondiale

En février 1977, il y a 40 ans, était créée la Fondation Pierre Gianadda, sur l’emplacement d’un temple gallo-romain. Elle porte le nom de Pierre, le frère de Léonard Gianadda, mort accidentellement l’année précédente. Cette institution à but culturel, remporte un succès exceptionnel et sa renommée mondiale a attiré plus de 10 millions de visiteurs depuis sa création.
Parmi les artistes exposés à la Fondation, figurent de nombreux Français, notamment grâce à des liens tissés avec les plus grandes institutions françaises : le Musée Rodin, le musée d’Orsay, le musée Toulouse-Lautrec, la Fondation Henri Cartier Bresson…

Mécène de goût et de cœur

Le mécène s’est aussi engagé dans sa ville, son canton et bien au-delà. En France par exemple il a financé la restauration de la collection Jean Doucet, ailleurs celle du décor du Théâtre juif de Chagall.
Enfin, il œuvre également dans le domaine social depuis 2002, avec l’achat d’une villa pour l’association Les Acacias qui vient en aide aux malades d’Alzheimer. En 2009, il créé avec son épouse (décédée en 2011) la Fondation Annette et Léonard Gianadda, destinée à aider les personnes en difficulté à Martigny.

publié le 05/12/2017

haut de la page