Les artistes français au Festival Belluard/Bollwerk

Le Belluard Bollwerk International, le festival des arts contemporains de Fribourg, débute le 27 juin et propose jusqu’au 7 juillet théâtre, danse, concerts, performances et fêtes. L’Ambassade de France en Suisse soutient la venue de trois artistes français.

Découvrez les spectacles français ici :

- Unfortunately still without any title, de Robyn Lescouët, a lieu le samedi 29.06 à 21:00

Robin Lescouët se déplace sur scène les yeux bandés. Joël Maillard installe des objets fragiles en assemblages chancelants. Un spectacle absurde à propos d’un équilibre délicat.

Le public observe Robin Lescouët, qui ne voit rien. Il se déplace dans un environnement de plus en plus complexe. Un second interprète installe vases, saladiers, plats, coupes, pichets, bibelots, pots, soupières, verres à pieds et autres objets fragiles sur scène. Ce happening unique fait écho aux conséquences invisibles de nos actes. La seule préparation des artistes est d’inventer les règles de ce jeu. Comme Godzilla à Tokyo, ils traversent un arrangement expérimental contemplatif et captivant.

JPEG

- Elise Simonet tient des conversations et donne un atelier qui se dénomme Penser et parler le dimanche 30.06 à 18:00

Elise Simonet vient converser avec les habitant·e·s de Fribourg à l’aide d’un jeu de cartes. Le sujet de discussion est le rapport à la langue et au bilinguisme. Ces échanges en tête-à-tête inspirent la production de nouvelles cartes, réalisées avec la complicité de Léo Gobin. Elles représentent des symboles, des mots ou encore des dessins. Ces cartes nourrissent ensuite d’autres conversations. Un processus infini qui donne à réfléchir sur la parole et l’écoute.
Elise Simonet crée un jeu de cartes à partir du mot « converser ». Il se base sur une série de conversations qu’elle mène avec des Fribourgeois·es.
Jeu de cartes et instructions peuvent être empruntés à partir du 2.7 au bar du festival.
JPEG

Interview d’Elise Simonet ici

- Madeleine Fournier présente sa danse Labourer le 5.07 à 22:00
extrait vidéo
La danseuse charismatique présente son premier solo. Elle parle de féminité, de dur labeur et de métamorphoses. Des tambours jouent de façon autonome. Ils accompagnent sa danse radicale, délicate et rêveuse.

Madeleine Fournier crée des danses étranges et captivantes. Ses danses traversent les motifs et les époques. Elle creuse, retourne et taillade les gestes quotidiens, la mécanique, la sexualité, la maternité, la force de vie. Elle déploie un humour pince-sans-rire et une fragilité désarmante. Une confusion envoûtante émerge, mystérieuse et à multiples couches. La frontière soi-disant fondamentale entre la nature et la culture se trouble.
JPEG

publié le 26/06/2019

haut de la page