Macaigne investit Vidy

Lausanne – Vincent Macaigne, l’artiste français aux multiple casquettes - acteur, réalisateur, auteur… - pose ses valises au théâtre Vidy à Lausanne tout au long du mois de septembre.

JPEGDifficile de rater Macaigne ces temps-ci tant son visage s’affiche sur tous les supports, depuis le grand écran à Cannes jusqu’aux planches de Vidy-Lausanne.

Déjà, l’an dernier et début 2017, Vincent Macaigne créait à Vidy sa performance-théâtrâle En manque. Cette année, il revient pour une création, coproduite par le théâtre Vidy-Lausanne et la Cie Friche 22.66, intitulée Voilà ce que jamais je ne te dirai.

Eric Vautrin, dramaturge au théâtre Vidy évoque un personnage « insatiable, enchaînant projets et collaborations » au cinéma, comme au théâtre. Au cinéma il fait figure de proue de la Nouvelle nouvelle vague représentée par de jeunes réalisateurs tels que Justine Triet ou encore Antonin Peretjatko. Au théâtre, il exprime l’énergie et la révolte ; son théâtre est le reflet vif et tragique de notre époque dans laquelle crispations, repli sur soi et désirs manipulés menacent les libertés individuelles et les instants partagés. Vincent Macaigne se donne chaque fois le pari de « révéler une intensité dans le jeu des acteurs mais aussi de l’ensemble des artifices du théâtre », que Vidy-Lausanne s’emploie à réussir.

Cette rentrée, il donne cinq rendez-vous au cours du mois de septembre :

  • 1 comédie  : Je suis un pays
  • 1 performance artistique : Voilà ce que jamais je ne te dirai
  • 3 films  : Pour le réconfort ; Dom Juan & Sganarelle ; Ce qu’il restera de nous

JPEGJe suis un pays
Vincent Macaigne met en scène un cauchemar qui tient autant de la série Z, du film gore que de la comédie burlesque. Nous sommes après la fête, après la joie, face à un futur à inventer dans un monde bâti sur des ruines fumantes d’un passé refoulé et d’une société stérile.
Une coproduction Cie Friche 22.66 et le Théâtre Vidy-Lausanne
Du 14 au 29 septembre 2017, Théâtre Vidy-Lausanne, déconseillé aux moins de 16 ans.
Le 21 septembre, rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation.

Voilà ce que jamais je ne te dirai
Parallèlement à Je suis un pays, Vincent Macaigne compose une expérience théâtrale inédite. Il invite l’artiste finlandais Ulrich von Sidow à participer à cette expérience immersive.
Une coproduction Cie Friche 22.66 et le Théâtre Vidy-Lausanne
Du 14 au 29 septembre 2017, Théâtre Vidy-Lausanne, déconseillé aux moins de 16 ans.

Pour le réconfort
Sélectionné à l’ACID à Cannes, le nouveau film de Vincent Macaigne, Pour le réconfort, est projeté en avant-première et en sa présence au cinéma le Capitole, à Lausanne, le 7 septembre 2017 à 20h00.

Dom Juan & Sganarelle
Sorti en 2015, ce film de Vincent Macaigne est une adaptation rocambolesque du Dom Juan de Molière avec les comédiens de la Comédie-Française. Le 8 septembre 2017 à 18h30, à la Cinémathèque–Cinématographe, Casino de Montbenon, 1002 Lausanne.

Ce qu’il restera de nous
Premier moyen-métrage écrit et réalisé par Vincent Macaigne : deux frères se retrouvent face à face après la mort du père. Projection à Vidy avant Voilà ce que jamais je ne te dirai, et également les samedis avant Je suis un pays.
Du 14 au 29 septembre 2017, Théâtre Vidy-Lausanne


Vincent Macaigne entre au Conservatoire national supérieur de Paris en 1999. Il crée en 2004 Friche 22.66, sa première pièce, puis successivement Requiem 3, une première version de L’Idiot, et Hamlet, au moins j’aurai laissé un beau cadavre, très remarquée lors du Festival d’Avignon en 2011. Il fait également des mises en scène à l’étranger, au Chili et au Brésil. Comme réalisateur, il gagne plusieurs prix pour son moyen-métrage, Ce qu’il restera de nous, et adapte Dom Juan avec la troupe de la Comédie- Française. Comme acteur, on le retrouve dans Tonnerre de Guillaume Brac, La Bataille de Solférino de Justine Triet, La Fille du 14 juillet d’Antonin Peretjatko, Tristesse Club de Vincent Mariette ou Les Deux Amis de Louis Garrel. En 2014, il crée à Vidy Idiot ! Parce que nous aurions dû nous aimer d’après le roman de Dostoïevski.

Retrouvez tout Vidy-Lausanne en ligne

publié le 10/10/2017

haut de la page