Nathalie Pubellier est « l’Étrangère »

#lanuitdesidees - La chorégraphe Nathalie Pubellier impose une écriture forte, basée sur la mémoire des sensations et l’empreinte du vécu par le corps. Elle participera à la Nuit des idées en Suisse le 26 janvier prochain avec « l’Étrangère », fruit de la rencontre avec le chorégraphe danseur Jean Gaudin.

JPEGAprès avoir suivi les cours de l’Académie d’art chorégraphique, à Marseille auprès de Dany et Rudy Bryans, de Colette Armand, Nathalie Pubellier danse dans des univers différents tels que les cinémas, les théâtres ou encore le célèbre cabaret parisien « Le Paradis Latin ». Chorégraphe, directrice artistique de la compagnie de danse l’Estampe, Nathalie Pubellier est lauréate de nombreux concours chorégraphiques. Accueillie en résidence dans plusieurs théâtres parisiens, elle signe à ce jour vingt pièces, du solo au quintet. En 2009, elle est invitée au Brésil dans le cadre de l’année de la France au Brésil. 2015 marque le début d’une collaboration artistique avec le Japon autour de sa démarche chorégraphique.

Une démarche chorégraphique polyvalente

Parallèlement investie dans le professorat, elle enseigne notamment au Conservatoire National Supérieur de Paris et est régulièrement invitée en France et à l’étranger pour des master class, des créations et des transmissions des pièces du répertoire de la compagnie. Elle est membre du jury national au sein de la Fédération Française de Danse.

« L’Étrangère » – une rencontre inédite

Fruit de la rencontre entre deux chorégraphes-danseurs - Nathalie Pubellier et Jean Gaudin - ce projet original réside dans les défis successifs que se lancent réciproquement les deux artistes. En 2012, Nathalie Pubellier propose à Jean Gaudin d’être interprète dans sa nouvelle pièce « Henri ». Il s’agit de recréer une version masculine de la pièce « Madeleine ». Cette première collaboration aboutit à une création qui conduit Nathalie Pubellier à lui demander l’écriture d’un solo. Une relation réinventée entre le chorégraphe et l’interprète, chacun flirtant avec un style et un rôle pour bousculer ses habitudes et amener ouverture et curiosité vers l’autre.

Sur le son d’Oum Kalsoum

JPEG Sur une poignante musique Al Atlal de la compositrice égyptienne Oum Kalsoum, « L’Étrangère » raconte l’histoire d’une starlette maniérée mais ensorceleuse qui va abandonner petit à petit sa carapace et sa préciosité pour, finalement, laisser apparaître sa fragilité mais aussi ses réels atouts et sa force. Sa danse est celle de la séduction, celle lascive et sensuelle du ventre mais aussi celle des épaules, aussi voluptueuse qu’originale. Une danse qui procure à la fois bien-être et plaisir qu’interprète magnifiquement Nathalie Pubellier.

N’hésitez plus et venez voir ce solo d’une grande finesse lors de la Nuit des idées Suisse 2017 à la Dampfzentrale à partir de 20h30.

publié le 02/02/2017

haut de la page