Partenariat Hubert Curien : Programme Germaine de Staël

PDF - 324.6 ko
Liste des projets PHC sélectionnés en 2019-2020
(PDF - 324.6 ko)

JPEG
Le programme Germaine de Staël vise à développer les échanges scientifiques et technologiques d’excellence entre laboratoires des deux pays, en favorisant les nouvelles coopérations et la participation de jeunes chercheurs et doctorants.

Il offre un soutien financier pour le déplacement de chercheurs et jeunes chercheurs, favorisant les échanges et les collaborations franco-suisse.

Créé en 2003, plus d’une centaine de projets de recherches franco-suisse ont bénéficié de ce programme qui concerne tous les domaines scientifiques.

OBJECTIFS DU PROGRAMME

// Développer les échanges scientifiques et technologiques d’excellence entre laboratoires français et suisses
// Soutenir les nouvelles coopérations franco-suisses
// Encourager la participation de jeunes chercheurs et doctorants

DÉPOSER UN PROJET

Les projets doivent être co-déposés par chacune des deux équipes, respectivement dans son pays d’origine.

En France le programme est géré par Campus France. Les Français doivent remplir leur dossier en ligne sur le site de l’Agence Campus France. L’Ambassade de France en Suisse est co-responsable du suivi et de l’évaluation en fin de projet.

En Suisse le programme est géré par l’Académie suisse des sciences techniques (SATW). Les Suisses doivent déposer leur projet via le site de la SATW.

Toutes les modalités (formulaire de dépôt, éligibilité, fonctionnement, évaluation, et calendrier) de l’appel à projets sont précisées sur les sites de Campus France et de l’Académie des sciences et techniques.

IMPORTANT  : Seuls les dossiers de candidature co-déposés côté suisse et côté français seront déclarés recevables et examinés par la commission. Les chercheurs français doivent donc s’assurer que leur partenaire suisses ont également fait la démarche.

CALENDRIER

novembre 2019 : Communication des résultats aux lauréats
février 2020 : Lancement de l’appel à candidatures 2021
29 mai 2020 : Clôture de l’appel à candidatures
novembre 2020 : Réunion du comité de sélection

CONTACTS

FRANCE
Renaud Lallement
Conseiller adjoint de coopération et d’action culturelle
Ambassade de France en Suisse
Schosshaldenstrasse 46 - 3006 Bern
renaud.lallement(at)diplomatie.gouv.fr
Tel. +41 31 359 21 41

SUISSE
Edith Schnapper
Chargée de programme Promotion de la relève
Académie Suisse des Sciences Techniques
St. Annagasse 18 - 8001 Zürich
edith.schnapper(at)satw.ch
+41 44 226 50 26
http://www.satw.ch/en/foerderung/germaine-de-stael

DOCUMENTS ET PROJETS SÉLECTIONNÉS

En fin de projet, le document « Rapport final » est à remplir en utilisant le format demandé et disponible ci-dessous.

Word - 52 ko
Modèle Rapport final (en fin de projet)
(Word - 52 ko)
PDF - 74 ko
Liste des projets PHC sélectionnés en 2020-2021
(PDF - 74 ko)
PDF - 324.6 ko
Liste des projets PHC sélectionnés en 2019-2020
(PDF - 324.6 ko)
PDF - 13.5 ko
Liste des projets PHC sélectionnés en 2018-2019
(PDF - 13.5 ko)
PDF - 72.4 ko
Liste des projets PHC sélectionnés en 2017-2018
(PDF - 72.4 ko)

A PROPOS

Les partenariats Hubert Curien (PHC) s’inscrivent dans le cadre de la politique de soutien aux échanges scientifiques et technologiques internationaux du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et sont mis en œuvre avec le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Ils sont développés dans toutes les zones du monde : Afrique du Nord, Afrique sub-saharienne, Moyen Orient, Amériques, Asie, Europe et Océanie.

Germaine de Staël JPEG
Connue sous le nom de Madame de Staël, est une romancière et philosophe genevoise et française née le 22 avril 1766 à Paris. Fille du banquier genevois Necker, ministre des finances de Louis XVI. Sa réputation littéraire et intellectuelle s’affirme grâce à trois essais philosophiques que sont les Lettres sur les ouvrages et le caractère de Jean-Jacques Rousseau (1788), De l’influence des passions sur le bonheur de l’individu et des nations (1796) et De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales (1800).

Favorable à la Révolution française et aux idéaux de 1789, elle adopte une position critique dès 1791 qui l’oblige à se réfugier auprès de son père en Suisse à plusieurs reprises. Interdite de séjour sur le sol français par Napoléon Bonaparte qui la considère comme un obstacle à sa politique, elle s’installe en Suisse dans le château familial de Coppet, où elle tient le Groupe de Coppet, un salon en faveur du féminisme et de l’abolition de l’esclavage.

publié le 10/12/2019

haut de la page