Philippe Forest présente L’Oubli à Fribourg

Fribourg - L’Alliance française de Fribourg, en collaboration avec l’Université de Fribourg, accueille l’écrivain, essayiste, biographe français Philippe Forest le 5 mars . Multiprimé, il évoquera notamment son dernier roman L’Oubli, paru en janvier 2018.

JPEG - 16.1 ko
Portrait de Philippe Forest Catherine Hélie © Éditions Gallimard

Né en 1962, Philippe Forest, docteur es lettres, professeur de littérature dans les Universités anglaises et françaises a consacré de nombreux essais à la littérature et aux écrivains français de Philippe Sollers à Albert Camus. Son ouvrage sur le poète Aragon obtient en 2015, le Prix Goncourt de la biographie.

Le deuil de l’enfant

Ses écrits autobiographiques le font connaître au grand public et notamment l’inoubliable et bouleversant récit L’Enfant éternel sur la mort de sa fille d’un cancer à l’âge de 4 ans. Prix Femina du premier roman en 1997. L’expérience du deuil constitue le point de départ de son œuvre et demeure son sujet essentiel. Il s’en explique notamment dans Le Roman infanticide. Essai sur la littérature et le deuil, en 2010, cela l’entraîne à définir le Roman du « Je » dans Le Roman, le Réel, et autres essais, en 2001 et 2007.

Son séjour au Japon en 1999, dans le but de rompre avec le passé, le tourne vers l’art et la littérature japonaise. Ainsi naît Sarinagara qui obtient le Prix Décembre en 2004.

JPEG

Entrée dans la fiction

Depuis 2016, Philippe Forest s’adonne au roman non autobiographique, laissant libre cours à son imaginaire teinté de fantastique dans Crue, prix Franck Hessel, paru aux éditions Gallimard en 2016.

Paru en ce début d’année 2018, son dernier roman L’Oubli aborde la peur de la perte du souvenir, double peine pour « l’endeuillé », terme de remplacement puisqu’il n’y a pas de mot pour désigner un parent qui a perdu son enfant. C’est justement un mot que le héros de L’Oubli a perdu à son réveil. Partout, il le cherche. Mais n’est-ce pas plutôt une lettre qu’il a égarée, le « r » de mort, ainsi devenue « mot », mort sans air le laissant lui-même au bord de l’asphyxie ?

Lauréat du Prix de la langue française en 2016, ses romans et essais sont traduits dans de nombreuses langues.

Sophie Jaussi de l’Université de Fribourg, spécialiste de Philippe Forest, mènera le dialogue avec cet auteur à l’œuvre variée et dense.

Lundi 5 mars 2018 à 18h30
Bibliothèque de la Ville
Salle Rossier entrée C
Rue de l’Hôpital 2
Fribourg
Participation aux frais : CHF 10.- pour les non-membres
Gratuit pour les étudiants et membres de l’Université

publié le 06/03/2018

haut de la page