Portes ouvertes de la bibliothèque de l’AFZ

Zurich – Dans le cadre de la SLFF, l’Alliance française de Zurich organise une Journée portes ouvertes de sa bibliothèque, autour du thème "Vive le Québec livres !" le 24 mars.

Exposition et rencontre avec Matthieu Brouillard

Matthieu Brouillard, cinéaste et photographe canadien-français, collaborateur scientifique est chargé de cours à l’Université de Berne. Il s’est installé en Suisse en 2009, après une résidence dans le cadre du programme « Atelier Mondial » de la Christof Merian Stiftung de Bâle. Il a exposé en Amérique et en Europe, publié trois livres de photographies et conçu en 2017 un long métrage documentaire en partenariat avec l’Office national du film du Canada, le Fonds de recherche québécois sur la Société et la Culture et Le Département « Cinéma/Cinéma du Réel » de la Haute École d’Art et de Design de Genève.

11h30 Accueil

En présence de Michèle Alt, présidente de l’AFZ, Carmen Etter, responsable de la bibliothèque, Nicole Verrey et Laurence Hainault Aggeler, organisatrices de l’événement.

12h00-12h45 Introduction à la littérature québécoise

Par Laurence Hainault Aggeler, Docteur ès lettres en littérature canadienne.
Longtemps confinée dans la valorisation de la vie paysanne, la littérature canadienne de langue française a dû attendre les années 1930 et ses poètes pour s’épanouir. Depuis la seconde moitié du 20e siècle, on assiste au développement du roman et du théâtre dont le succès est devenu international.
Imaginez un pays dont la littérature et les arts, à l’instar des mœurs, étaient recouverts d’une immense chape de plomb faite de religion et d’intérêt politique. On en oubliait que l’individu existe, fort de ses doutes et de ses révoltes. Mais un jour, le plomb a fondu sous les flammes du réveil des consciences individuelles, sous les coups de boutoir des artistes déchaînés. Les arts plastiques se sont exprimés différemment et avec eux les poètes, les romanciers, les dramaturges, prêts à se jouer des tabous de la langue, prêts à la transfigurer pour se saisir du réel. Réveil prometteur… et promesses tenues. Depuis la seconde moitié du 20e siècle, le roman et le théâtre québécois remportent un succès international.

13h30-14h15 Le roman graphique au Québec

JPEGPar Christine Delezenne, illustratrice française éditant à Montréal.
Et si l’on découvrait le monde de la publication et de l’édition québécoise des livres jeunesse ? Christine Delezenne nous parlera des caractéristiques du genre « Roman graphique » (dessin, langage, procédés narratifs). Elle présentera des œuvres de la série « Paul » (de Michel Rabagliatti) publiées aux éditions de la Pastèque ainsi que d’autres parues aux éditions Powpow ou aux éditions de l’Oie de Cravan. Et deux livres d’une nouvelle collection « Griff », parus cette année aux éditions de l’Isatis : « Pourquoi les filles ont mal au ventre ? » dont elle lira quelques extraits, ainsi que « Les quatre saisons d’Elfina » illustré par ses soins.

15h30-17h00 Coups de cœur de nos invités

Lecture et commentaires libres de passages tirés des romans québécois. Entre autres, un livre qui fait fureur au Québec, « La femme qui fuit » de la romancière Anaïs Barbeau Lavalette.
Anaïs Barbeau Lavalette est une comédienne et réalisatrice québécoise.
Elle publie son premier roman, "Je voudrais qu’on m’efface", en 2010, et se retrouve parmi les finalistes du prix des libraires du Québec 2011, catégorie Roman québécois. En 2015, elle publie un roman inspiré de la vie de sa grand-mère, "La femme qui fuit" et remporte le Grand prix du livre de Montréal 2015.

A l’occasion de cette porte ouverte, Véronique Martin, directrice pédagogique présente, répondra à vos questions concernant les cours de l’AFZ.

Samedi 24 mars, de 11h30 à 17h00
AFZ, Merkurstrasse 34, 8032 Zurich
Toutes les informations en ligne sur le site de l’Alliance française.

publié le 28/02/2018

haut de la page