Prolonger l’expérience du Goncourt avec le réseau Alumni

#GoncourtSuisse - Florian Mottier, étudiant en Master de Littérature française et de Gestion d’entreprise à l’Université de Fribourg, s’est impliqué dans le Choix Goncourt de la Suisse depuis trois ans. Il est l’un des instigateurs et animateurs du réseau Alumni des étudiants du Choix Goncourt de la Suisse. Il sera le 15 mai à la Literaturhaus de Zurich pour rencontrer Alice Zeniter. La lauréate 2017 du Choix Goncourt de la Suisse recevra ce soir là le prix attribué à L’Art de perdre.

Pourriez-vous revenir sur la genèse du réseau Alumni Choix Goncourt de la Suisse ?

JPEGLe processus de désignation du lauréat ou de la lauréate du Choix Goncourt de la Suisse implique de très nombreuses rencontres et échanges : au sein même des groupes de lecture des différentes universités, lors des débats dans chaque jury et encore lors des cérémonies de proclamation ou de la rencontre avec le lauréat. A titre personnel, j’ai particulièrement apprécié le fait que cet évènement réunisse des étudiants et des étudiantes de différentes universités suisses. C’est une occasion rare.
Pendant ces différentes étapes du Choix Goncourt de la Suisse, il y a eu, à l’évidence, une réelle dynamique de rencontres qui s’est mise en place. Plusieurs étudiants ont fait part de leur volonté de poursuivre, d’une manière ou d’une autre, ces échanges.
Un projet s’imposait vu la richesse et la qualité des rencontres. L’Ambassade de France en Suisse n’a finalement eu qu’à aider à la matérialisation d’une envie qui était déjà présente et portée par les étudiants. Le réseau Alumni s’est constitué autour de cette poignée d’étudiants qui partagent cette envie de s’impliquer un peu plus.
Pour l’instant, le groupe est créé, un cadre a été posé, mais il est encore tôt pour apprécier l’ampleur de ce qui peut être fait. Des essais sont réalisés dans plusieurs directions et la manière dont vont réagir les participants va déterminer les contours de ce groupe.

Quel peut être l’intérêt pour des étudiants de prendre part à ce réseau ?

Très concrètement, il s’agit essentiellement de permettre à des étudiants et jeunes universitaires de vivre leur passion pour la littérature en dehors de l’université.
Je vois cela comme une manière de prolonger l’expérience du jury du Choix Goncourt de la Suisse. Mais surtout, au-delà, ce réseau offre la possibilité d’organiser des rencontres entre des personnes impliquées dans les milieux culturels et littéraires suisses et des étudiants.
Il y a un objectif culturel de découverte des acteurs culturels suisses, ce qui est particulièrement précieux pour des étudiants qui sont entre l’université et le monde du travail. C’est une opportunité rare pour les étudiants.

Qui peut y prendre part ?

Pour l’instant, seuls des étudiants ayant participé à une édition du Choix Goncourt de la Suisse peuvent s’impliquer dans le réseau Alumni. C’est le socle. Cela fait une bonne trentaine de participants potentiels par année, presque une centaine depuis le début de l’aventure du Choix Goncourt de la Suisse. Le carnet d’adresse du Choix Goncourt de la Suisse regorge de noms de jeunes étudiants issus du milieu universitaire désireux de s’impliquer et de s’intéresser aux orientations culturelles suisses.
Ce premier cercle peut être amené à évoluer dans le futur. Notamment parce que le réel dénominateur commun de tous ces participants et participantes, c’est finalement cette soif de découverte et une curiosité partagée pour la culture francophone et la littérature contemporaine.

Vous avez participé à l’élaboration d’outils destinés à faire vivre ce groupe. Pouvez-vous nous en présenter certains ?

JPEGPour l’instant, l’outil principal est le groupe que nous avons ouvert sur le réseau Facebook. Ce groupe « Choix Goncourt de la Suisse réseau Alumni » a pour objectif de développer une communauté internet conviviale autour de la manifestation Choix Goncourt de la Suisse et de son actualité. Il offre l’occasion à cette communauté de se rencontrer au sein d’un espace public d’échange d’opinions, d’idées ou de connaissances. Il s’agit d’un groupe fermé qui permet à ses membres de poster des actualités culturelles suisses, de relayer des informations, notamment sur la littérature francophone, et de proposer des rendez-vous qui peuvent intéresser les autres membres : un salon du livre, une rencontre d’auteur…
Ce groupe, ouvert le 1er novembre 2017, rassemble 36 membres. Parmi eux, seulement 5 ou 6 sont réellement actifs, c’est la matrice, le noyau qui peut permettre de faire vivre le réseau des Alumni.

Comment l’appartenance au réseau Alumni vous permet-elle de rencontrer des professionnels du livre ?

JPEG Dans le cadre du réseau Alumni Choix Goncourt de la Suisse, nous avons accès à certains évènements littéraires suisses. Certains membres ont déjà pu assister à la proclamation des Prix suisses de littérature, à Berne ; d’autres pourront bénéficier de pass pour les Journées littéraires de Soleure.
Une première rencontre Alumni a également eu lieu, durant laquelle six membres du réseau ont pu passer la soirée avec une personnalité du monde littéraire suisse. Pour les étudiants, c’est l’occasion d’aller à la rencontre d’acteurs du monde culturel dans un contexte plus informel que le cadre universitaire.

Retrouvez également les informations en ligne sur la venue d’Alice Zeniter, lauréate 2017 du Choix Goncourt de la Suisse.

publié le 18/04/2018

haut de la page