Quarantaine exigée pour les voyageurs en provenance de certaines régions françaises [de]

Depuis le 14.09.20, l’Office fédéral de la santé publique suisse (OFSP) a inscrit certaines régions de France sur la liste rouge des zones à risque élevé d’infection pour lesquelles une quarantaine est à observer. Les régions frontalières ne sont pas concernées.

Réponses aux questions les plus fréquentes (Source : OFSP)

Quelles sont les régions concernées ?

A compter du 14 septembre 2020, les voyageurs en provenance des régions suivantes doivent observer une quarantaine à leur arrivée en Suisse ou au Liechtenstein :

France métropolitaine

- Région Bretagne, dès le 28 septembre 2020
- Région Centre-Val de Loire
- Région Corse
- Région Hauts-de-France
- Région Île de France
- Région Normandie
- Région Nouvelle-Aquitaine
- Région Occitanie
- Région Pays de la Loire
- Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Les voyageurs ou les frontaliers en provenance des régions frontalières de Bourgogne Franche-Comté, Auvergne Rhône-Alpes et Grand Est ne sont donc pas concernés par ces mesures.

Outre-Mer

- Territoire d’outre-mer Guyane française
- Territoire d’outre-mer Guadeloupe
- Territoire d’outre-mer Polynésie française
- Territoire d’outre-mer La Réunion
- Territoire d’outre-mer Martinique
- Territoire d’outre-mer Mayotte
- Territoire d’outre-mer Saint-Barthélemy
- Territoire d’outre-mer Saint-Martin

Qui doit observer une quarantaine à l’entrée en Suisse ?

- Toutes les personnes ayant séjourné, même brièvement, dans l’une des régions citées plus haut pendant les 10 derniers jours avant d’entrer en Suisse ou au Liechtenstein, sont tenues de se placer en quarantaine pour 10 jours.

- Les enfants souhaitant entrer en Suisse en provenance de ces régions doivent également se mettre en quarantaine.

Visites ou séjours touristiques en Suisse

Si vous souhaitez entrer en Suisse pour des motifs privés (visite familiale ou voyage de tourisme par exemple), en provenance d’une région classée rouge par l’OFSP, vous pourrez entrer en Suisse mais vous devrez vous soumettre à une quarantaine obligatoire de 10 jours. Vous devrez déclarer votre arrivée dans les deux jours aux autorités cantonales compétentes.
Voir les consignes à respecter

Quiconque se soustrait à l’obligation de se placer en quarantaine ou de se déclarer commet une infraction à la loi sur les épidémies et peut être puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 CHF.

Consignes à observer à l’entrée en Suisse pour les voyageurs en provenance d’une zone à risque

- Immédiatement après leur arrivée, les personnes concernées doivent se rendre à leur domicile ou dans un hébergement adapté (p. ex. un hôtel ou un logement de vacances). En chemin, il est recommandé de garder une distance minimale de 1,5 mètre avec autrui, ou de porter un masque si cela n’est pas possible en évitant de préférence les transports publics.

Dans les deux jours, les voyageurs en provenance des zones à risque sont tenues de se signaler aux autorités cantonales compétentes et de suivre les consignes des autorités suisses.

- Il leur est demandé ensuite de rester à domicile durant 10 jours et d’éviter les contacts avec d’autres personnes. Lire les consignes sur la quarantaine pour davantage d’informations..

Un test négatif ne réduit pas la durée de la quarantaine, fixée à 10 jours.

Y-a-t-il des exceptions ?

Transit en Suisse

Le transit en Suisse est autorisé pour autant qu’il n’excède pas 24 heures et il n’entraine pas l’obligation de quarantaine à l’entrée en Suisse. Munissez-vous des justificatifs prouvant votre destination finale.

Déplacement professionnel

Les personnes résidant en Suisse qui se rendent pour un déplacement professionnel (y compris compétitions sportives pour les sportifs professionnels, ou événements culturels pour les artistes) en France dans une zone classée rouge par la Suisse sont exemptés de quarantaine à leur retour dans les cas suivants :
-  S’ils peuvent faire la preuve du caractère impérieux et non ajournable de leur déplacement
-  Si ce déplacement n’a pas duré plus de 5 jours
-  Si le déplacement a été exclusivement consacré à un rendez-vous d’ordre professionnel (aller-retour)

Si vous remplissez ces conditions, il n’y pas besoin de demander une dérogation aux autorités cantonales. La Suisse en appelle à la responsabilité individuelle. En cas de doute, contactez les services du médecin cantonal de votre canton de résidence.

Il est fortement recommandé de vous munir de justificatifs concernant vos motifs et lieux de voyage.

Dérogations

Si vous estimez que votre situation justifie une dérogation, vous pouvez présenter une demande aux autorités cantonales de santé : Liste des médecins cantonaux

Autres questions

- pour toute autre question, veuillez consulter l’Office fédéral de la santé publique.

- Vous trouverez notamment des informations dans le document suivant : Quarantaine pour les voyageurs entrant en Suisse et sur la page Questions fréquentes de l’OFSP.

publié le 25/09/2020

haut de la page