Retour sur la première rencontre professionnelle de Soleure [de]

Soleure - Editeurs et responsables de droits français et suisses alémaniques se sont réunis en marge des 40ème Journées Littéraires de Soleure : une première rencontre professionnelle réussie, destinée à stimuler les échanges littéraires entre les professionnels du livre de nos deux pays !

Première rencontre professionnelle entre éditeurs et responsables de droits français et suisses alémaniques

La rencontre initiée par l’Ambassade de France en Suisse et conçue en collaboration avec le Bureau international de l’édition française (BIEF), Pro Helvetia et l’Association des éditeurs, libraires et diffuseurs de Suisse alémanique (SBVV) a permis de fédérer les professionnels du livre français et suisses allemands autour de multiples thématiques : état du marché, conditions de ventes, soutien à la traduction, pratiques professionnelles. De nombreux éditeurs ont pris part aux échanges et tables rondes animés par des experts en littérature tels que Daniel Rothenbühler ou encore Isabelle Rüf.

Une diversité de participants à l’image du marché de l’édition et de ses composantes

La représentativité des marchés français et suisse alémanique était assurée grâce à la présence d’une vingtaine de maisons d’édition marquées par la qualité de leurs offres et leur diversité. Les échanges se sont déroulés dans un cadre professionnel et convivial, permettant aux acteurs de davantage se connaitre. Un temps accordé à la présentation des catalogues des maisons d’édition représentées a donné lieu à de fructueux échanges, pouvant déboucher sur des cessions de droits.

Les Journées littéraires de Soleure, un lieu, propice aux échanges

La rencontre professionnelle, qui se déroulait en marge des 40ème Journées Littéraires de Soleure, a permis aux participants français de découvrir la richesse littéraire suisse. Les rencontres professionnelles ont bénéficié de la présence de personnalités invitées du festival, telle que Marion Graf, critique littéraire, traductrice et membre de la commission de programmation des Journées littéraires de Soleure. Une table ronde dédiée aux relations éditeurs-traducteurs-auteurs a notamment accueilli Camille Luscher (qui a obtenu le prix « Terra Nova » de la Fondation Schiller Suisse pour sa traduction de Derrière la Gare de Arno Camenisch). Les participants ont pu, au cours du week end, prolonger leurs échanges et partir à la découverte de la richesse de la programmation du festival ; l’occasion de lancer les bases de collaborations fructueuses entre la France et la Suisse.

publié le 19/06/2018

haut de la page