Salon du livre et de la presse de Genève

Genève – Le 31e Salon du livre et de la presse ouvre ses portes aujourd’hui à Palexpo, à Genève. Il réunit, jusqu’au 30 avril, plus de 3 000 animations : conférences, rencontres professionnelles, dédicaces d’auteur-e-s… La littérature francophone y occupe une place majeure. L’Ambassadrice de France, Anne Paugam, prendra la parole lors de l’inauguration.

Le Salon du livre et de la presse de Genève constitue un des plus grands salons francophones du monde. Il regroupe toute la chaine du livre : lecteurs, écrivains, éditeurs, libraires, médias… Les quelque 90 000 visiteurs attendus pourront rencontrer plus de 1 000 auteurs suisses et internationaux.

La littérature francophone en vue

Au-delà de la présence de nombreux auteurs francophone tels que Dany Laferrière, Kidi Bebey, Frédéric Lenoir, Pascal Bruckner, Luc Ferry, Jean-Christophe Rufin ou Elisa Shua Dusapin, le Salon se veut une porte d’entrée sur la Francophonie dans le monde.
JPEGEn 2017, le Québec est l’invité d’honneur, après la Tunisie en 2016, précédée du Maroc, de l’Egypte ou encore de l’Arménie. Le Pavillon du Québec présente plus de 1 500 titres de tous genres.
La francophonie est encore à l’honneur sur la section Salon africain, dirigée par l’auteure Pascale Kramer, lauréate du Grand Prix suisse de littérature décerné par l’OFC.
Enfin, le salon accueille un volet professionnel, les 3èmes Assises de l’édition francophone et suisse. Réunissant les représentants du monde du livre et de l’édition autour de préoccupations communes, il offre le cadre à des tables rondes, témoignages, regards croisés, ateliers sur des thématiques d’actualité telles « L’exportation du livre dans l’espace francophone », « La relève dans les métiers du livre en Suisse ».

Un auteur français primé

JPEGHuit prix sont remis dans le cadre du Salon du livre et de la presse de Genève dont le Prix Ahmadou Kourouma, décerné à un jeune auteur africain, le Prix des jeunes auteurs romands ou encore le Prix de la RTS de la littérature pour adolescent. Cette année, le Salon lance son premier Prix du Public, attribué à l’écrivain français Tanguy Viel pour son roman Article 353 du code pénal (Editions de Minuit).

Le Grand Tour « Voyages en francophonie »

Le Salon figure (avec le festival du Film français d’Helvétie) parmi l’un des cent grands événements du « Grand Tour » lancé à l’initiative de la France et officiellement annoncé lors du sommet de la francophonie de Madagascar. Ces 100 évènements ont été sélectionnés sur les cinq continents pour illustrer la richesse, la vitalité et la singularité de l’expression culturelle francophone.

L’Ambassade de France engagée pour promouvoir le livre francophone

Cette année, l’Ambassade de France en Suisse soutient deux festivals littéraires :

  • les 39ejournées littéraires de Soleure, qui se tiendront du 26 au 28 mai 2017. Elles accueilleront trois auteurs français : Eric Chevillard, Céline Minard et Shumona Sinha.
  • les Literaturtage de Zofingenqui auront lieu du 20 au 22 octobre 2017 et dont la France sera le pays hôte, en écho à la Foire de Francfort. L’Ambassade de France apportera son haut patronage à cet événement.
    Enfin, la 3e édition du prix « Choix Goncourt de la Suisse » en partenariat avec Payot Libraire, l’Agence universitaire de la Francophonie et la Fondation Catherine Gide, sera lancée en septembre avec cinq universités participantes.
Le livre est la première industrie culturelle française. Le secteur du livre totalise en France près de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an (édition, diffusion, distribution, commerce de détail et bibliothèques), et plus de 80 000 emplois, soit près de 20 % de l’ensemble des emplois du secteur culturel.
C’est aussi un secteur très tourné vers l’international : il constitue le deuxième poste d’exportation de la France dans le domaine des biens culturels, alors que 25% du chiffre d’affaires de l’édition française se réalise sur les marchés étrangers. La Suisse est notre second marché d’exportation du livre (15,1%), derrière la Belgique (25,6%) et devant le Canada (10,8%) en 2014.

publié le 18/10/2017

haut de la page