Solar Impulse, vol alternatif

L’ouvrage Objectif Soleil, de Bertrand Piccard et André Borschberg vient de sortir en librairie. Les deux aviateurs y racontent l’aventure de Solar Impulse 2 : le premier tour du monde aérien sans carburant fossile, réalisé en 23 jours.

Le 26 juillet 2016, l’avion solaire Solar Impulse 2 se posait sur l’aéroport international d’Abou Dhabi. Au terme de 23 jours de vol effectif, Bertrand Piccard et André Borschberg qui se sont relayés aux commandes, bouclaient le premier tour du monde aérien sans carburant fossile, marquant ainsi l’histoire de l’aviation.

Le soleil pour carburant

JPEGAvec le soleil comme seul carburant, Solar Impulse 2 - ses 72,30 mètres d’envergure, ses 2,3 tonnes de charge effective et ses 17 248 cellules photovoltaïques - a bouclé le tour de la planète, soit 43 041 kilomètres, au gré de 17 étapes, à une vitesse moyenne de 75 km/h.

Plus qu’un avion, un symbole

JPEGL’épopée de Solar Impulse 2 est le résultat de treize années de prospective pour financer et concevoir cet avion dont la mission essentielle est de promouvoir les énergies renouvelables et d’encourager les économies d’énergie. En 2003, avec le pilote et ingénieur André Borschberg, Bertrand Piccard lance ce projet à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et, en 2009, fédère des équipes et des entreprises européennes dont Altran Technologies et Dassault aviation pour la fabrication de Solar Impulse et son accompagnement en vol.
Ce tour du monde a été rendu possible par l’équipe composée d’une vingtaine de scientifiques, et notamment Christophe Béesau, mathématicien français qui dirige unlaboratoire de modélisation et de simulation numérique chez Altran.

Plus d’informations en ligne sur Objectif Soleil
et le site dédié

publié le 30/03/2017

haut de la page