Un Air de famille : Humour vache et bien français

Berne- La troupe Aarethéâtre présente à Berne, du 25 mars au 2 avril, la pièce Un Air de famille, une comédie en 2 actes d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri. Satire de toute part d’une famille bien franchouillarde. Interview de Jérémie Millot.

JPEG

Racontez-nous l’histoire de la troupe…

La troupe Aarethéâtre, de l’Association romande et francophone de Berne et environs, existe depuis 4 ans. Mais elle est l’héritière de la Littéraire de Berne, une troupe qui a existé pendant une centaine d’années à Berne. Aarethéâtre est composée d’une dizaine de personnes francophones et francophiles.
Ce qui nous réunit, c’est notre amour du théâtre et notre envie de construire chaque année un nouveau spectacle de qualité qui corresponde aux attentes de notre public de Berne.
Nous présentons nos pièces dans la salle de théâtre de l’École cantonale de langue française (ECLF). Elle possède une excellente acoustique et peut accueillir jusqu’à 200 spectateurs. Il nous arrive aussi de nous déplacer. Il y a 2 ans, nous avons joué dans un théâtre privé à Zurich.

JPEG

Pourquoi avoir choisi cette pièce Un air de famille ?

Il y a de nombreuses raisons. D’abord, cette comédie a remporté le Molière du meilleur spectacle comique en 1995. Ensuite, c’est une pièce française d’origine, et pas une pièce traduite en français. Mais encore, c’est une pièce contemporaine. Or pour notre public francophone cela a son importance : la langue contemporaine est plus accessible que des pièces écrites dans une langue du XVIIe siècle.
Dans notre troupe, nous aimons aussi aborder avec humour des sujets qui portent une réflexion. Un air de famille est une satire de la famille très bien écrite. Les réunions autour d’une fête de famille qui dégénère, vous connaissez ? La pièce dénonce les rôles implicitement attribués à chacun au sein de la famille. L’an dernier nous avions opté pour une pièce suisse écrite par Max Frisch, « Monsieur Bonhomme et les incendiaires, pièce didactique sans doctrine ».

Que représente pour vous la francophonie à Berne ?

Berne est la ville fédérale avec son administration plurilingue et le chef lieu d’un canton bilingue, qui font qu’il y a toujours eu une forte communauté francophone à Berne. C’est aussi la raison de la présence, depuis 1944, d’une école publique de langue française en ville de Berne. . Nous avons ainsi cette motivation de défendre la francophonie et la francophilie à Berne.
Mais il y a autre chose : le théâtre est un art vivant. Et même très vivant, car si l’on rejoue la même pièce, c’est à chaque fois d’une nouvelle manière et avec un nouveau public. C’est ainsi l’occasion de rencontrer les autres francophones de Berne et de faire vivre la francophonie sur et hors scène.

Représentations :
  • samedi 25 mars à 19h00
  • dimanche 26 mars à 17h00
  • vendredi 31 mars à 19h00
  • samedi 1er avril à 19h00
  • dimanche 2 avril à 17h00

ECLF (École cantonale de langue française)
Jupiterstrasse 2 - 3015 Berne
Entrée gratuite
Un bar avec petites collations faites maison sera à disposition avant et après chaque représentation.
info@aaretheatre.ch

Plus d’informations sur la pièce
et sur Aarethéâtre

publié le 29/03/2017

haut de la page