Veille scientifique et universitaire sur le Covid-19

Mai 2020 : principales mesures des institutions européennes, françaises et suisses, appels à projets et pistes de recherche

JPEG - 30.2 ko
Dates limites

[LANCEMENT] Procope Plus 2021 : L’Ambassade de France en Suisse et au Liechtenstein soutient le programme Procope Plus, mis en place par le service pour la science et la technologie de l’Ambassade de France à Berlin et le Deutscher Akademischer Austauschdienst (DAAD). Ce programme offre un soutien pour l’organisation de colloques scientifiques et de rencontres d’experts sur l’année 2021 entre les trois pays (France, Allemagne, Suisse). Date limite de candidature : 29 juin 2020.

[LANCEMENT] Pour la 3e année, la France offre un programme de financement post-doctoral sur le climat et l’environnement « Make Our Planet Great Again ». A destination des chercheuses et chercheurs étrangers titulaires d’un doctorat depuis plus de 5 ans, il est ouvert jusqu’au 5 juillet 2020.

[RAPPEL] L’appel à candidatures du programme Germaine de Stäel 2021 pour développer les échanges scientifiques et technologiques entre la France et la Suisse est toujours en cours. Candidatez avant le 3 juin 2020 pour financer vos mobilités en 2021.

EN EUROPE

La commission européenne a lancé le 24 avril un Hackathon à l’échelle européenne « EU vs Virus »dans le but de connecter la société civile, les innovateurs, les partenaires et les investisseurs à travers l’Europe afin de développer des solutions innovantes pour les défis liés au coronavirus COVID-19. Plus de 18 000 participants se sont connectés sur la plateforme du 24 au 26 avril afin d’y participer.

La « Knowledge and Innovation Community » de l’institut européen d’innovation et de technologie (EIT Health) a annoncé son soutien à la lutte contre le COVID-19 avec plus de 6 millions d’euros de financement, qui seront consacrés à 14 projets d’innovation en santé sélectionnés à travers l’Europe. Ces projets de réponse rapide se concentrent sur des solutions immédiates et efficaces qui dotent les services de santé de meilleurs outils pour faire face à la pandémie.

Les ministres chargés de la recherche et de l’innovation des États membres de l’UE ont identifié les 10 actions prioritaires du premier plan d’action ERAvsCorona. Parmi ces actions : la coordination du financement de la Rrecherche et de l’innovation contre le coronavirus ; l’extension et le soutien des grands essais cliniques à l’échelle de l’UE pour des patients atteints de coronavirus ; un guichet unique pour le financement de la R&I du coronavirus ; la mise en place d’une plateforme de partage de données de recherche et l’accès aux infrastructures de recherche. L’ensemble du dispositif européen de recherche et d’innovation en réponse au Covid-19 est consultable ici (+)

EN FRANCE

Le MESRI autorise la prolongation si nécessaire des thèses, contrats doctoraux et post-doctoraux, ainsi que des contrats d’ingénieurs et techniciens afin de préserver les activités de recherche négativement impactées par la pandémie de Covid-19. (+)

L’essai clinique randomisé Corimuno-19 dirigé par l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) montre les effets positifs du tocilizumab, un immunomodulateur employé dans la prise en charge des maladies auto-immunes, sur les patients hospitalisés pour pneumonie Covid19. Il est le premier traitement candidat à montrer des effets significatifs. Les résultats ont d’ores et déjà été communiqués à l’OMS et les données détaillées seront communiquées à l’occasion de la parution des résultats dans une revue scientifique. (+)

Le projet d’étude épidémiologique EpiCOV (Inserm/Insee/Santé publique France/CNRS/Ined/Université Paris-Saclay) propose une cartographie précise du statut immunitaire de la population en France et un suivi de la dynamique épidémique. La collecte des données est prévue du 30 avril au 24 mai pour la première vague, et une deuxième vague se déroulera en juin. Des premiers résultats à partir des réponses aux questionnaires devraient être disponibles à l’échelle nationale à la fin du mois de mai. (+)

Résultats de l’appel à projets Flash ANR Covid-19  : 86 projets financés pour un budget de 14,5 M€ et poursuite d’un appel « Recherche-Action » RA-ANR Covid-19 ouvert en continu dès le 15 avril (+)

Le Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Étienne et l’Institut Pasteur débutent un essai clinique, COVIDAXIS, pour évaluer plusieurs médicaments pour prévenir l’infection par le SARS-CoV-2 chez le personnel soignant. (+)

L’Agence de l’innovation de Défense accorde un financement de 426 000€ pour le développement du respirateur artificiel MakAir. Ce respirateur artificiel est dédié au traitement du Covid-19, développé en open source, facilement reproductible et à bas coûts. Le projet est porté par l’Université de Nantes, le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nantes et le collectif Makers For Life. (+)

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) publie un Bulletin de veille électronique hebdomadaire orientée sur la recherche et le COVID-19, visant à éclairer les décideurs et tous acteurs impliqués dans la lutte contre le COVID-19. Cette veille est réalisée avec la participation de la Conférence internationale des Doyens des Facultés de Médecine d’Expression Française (CIDMEF). Pour s’y abonner (+)

Le portail français d’archives ouvertes HAL a mis en ligne un accès direct à toutes ses publications traitant du Covid-19, soit 230 à ce jour, dont 180 articles de revues, 24 prépublications et 13 thèses. (+)

La société GENCI, le CEA, la CPU et Atos équipent les scientifiques européens pour lutter contre le COVID-19 grâce au Calcul Haute Performance. (+)

EN SUISSE

Des chercheurs en virologie et bactériologie vétérinaires ont réussi en mars dernier à cloner le nouveau coronavirus SARS-CoV-2. Ces clones synthétiques sont aujourd’hui utilisés par les chercheurs pour tester des échantillons de coronavirus, trouver des antiviraux et développer des vaccins le plus vite possible. La méthode développée à Berne vient d’être acceptée pour publication dans le journal Nature. Fabien Labroussaa, co-auteur de l’étude et chercheur français à l’Institut de bactériologie vétérinaire de l’université de Bern, explique cette nouvelle méthode. (+)

Une équipe de chercheurs de l’Université de Berne en collaboration avec l’entreprise Saiba Biotech travaille au développement d’un vaccin à base de particules dites apparentées au virus (clones synthétiques), qui ne sont pas infectieuses – contrairement au virus lui-même – et qui offrent une bonne réponse immunitaire. D’un coût de 100 millions de francs, ce vaccin pourrait être prêt dès octobre. (+)

Des chercheurs de l’Empa (Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche) et de l’ETH Zurich ont développé un nouveau capteur optique et thermique pour détecter le COVID-19. Il pourrait être utilisé pour mesurer la concentration du virus dans l’environnement (par exemple dans des endroits très fréquentés comme les gares ou dans les systèmes de ventilation des hôpitaux) et être appliqué à d’autres virus pour aider à détecter et à arrêter les épidémies à un stade précoce. (+)

Des chercheurs de l’Empa travaillent sur le projet "ReMask", qui vise à développer de nouveaux types de masques et de technologies permettant de réutiliser le matériel de protection existant, pour la présente, mais aussi pour les futures pandémies (+)

Une équipe de recherche de l’EPF de Lausanne, en collaboration avec l’Eawag (Institut Fédéral Suisse des Sciences et Technologies de l’Eau), a réussi à détecter la présence du coronavirus dans les eaux usées à travers des échantillons prélevés pendant la première phase de la pandémie. L’objectif est de mettre sur pied, à terme, un système d’alerte précoce. (+)

Pour soutenir les pays en développement dans la lutte contre le Covid-19, le Conseil fédéral a décidé le 29 avril, d’octroyer au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) un prêt sans intérêts d’un montant de 200 millions de francs et de soutenir les actions du Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes du FMI à hauteur de 25 millions de francs. (+)

Actualités science et universités :

Roland Lehoucq, astrophysicien et chercheur au CEA de Paris Saclay, était l’invité de l’émission scientifique CQFD du 24/04. On y parle science, cinéma et littérature de science-fiction !

L’exposition virtuelle « Coronavirus : Ce que sait la science ! »proposée par le Palais de la découverte est maintenant en ligne.

Dans le cadre de l’année de la BD, retrouvez la 3e saison de la mini-série « Tu mourras moins bête » sur Arte.tv. Sous la plume de l’illustratrice Marion Montaigne et avec la voix, truculente, de François Morel, ils se mettent en quatre pour expliquer les phénomènes scientifiques du quotidien.

L’Université de Lausanne lance la plateforme en ligne « VIRAL », orchestré par son Service Culture et Médiation scientifique. Le blog « VIRAL » s’est donné pour mission première de porter un regard réflexif sur la pandémie du COVID-19 pour produire des connaissances et éclairer les multiples réalités touchées. Une dimension participative est également prévue puisque les internautes pourront poser des questions à la communauté universitaire pour mieux se retrouver autour de réflexions communes.

publié le 07/05/2020

haut de la page