Visites virtuelles du CERN en juillet, septembre et novembre 2021

Visite virtuelle de l’expérience ATLAS : mercredi 15 septembre 2021, à 13h
Visite virtuelle de l’usine à antimatière : mercredi 17 novembre 2021, à 13h

Le Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire (CERN)

Le CERN est le plus grand centre de physique des particules du monde, situé sur la frontière franco-suisse. Créé en 1954, il compte aujourd’hui 23 pays membres et 2 500 employés du monde entier, dans les domaines de la physique, de l’informatique ou encore du management.

JPEG - 270.8 ko

La mission principale du CERN est de mieux comprendre la composition et le fonctionnement de l’Univers. Pour cela, le CERN met à disposition des scientifiques, un complexe unique au monde d’accélérateurs de particules leur permettant de repousser les limites de la connaissance humaine.

Les instruments qu’utilise le CERN sont des accélérateurs et des détecteurs de particules. Les accélérateurs portent des faisceaux de particules à des énergies élevées pour les faire entrer en collision avec d’autres faisceaux ou avec des cibles fixes. Les détecteurs, eux, observent et enregistrent le résultat de ces collisions.

PNG - 375.8 ko
Mouche, Philippe

Visites virtuelles du CERN

Si vous avez aimé la présentation générale du CERN du 14 juillet 2021 donnée par François Briard du CERN en conférence virtuelle, rejoignez une nouvelle fois François Briard et des scientifiques du CERN pour deux visites virtuelles et interactives de l’expérience ATLAS (le 15 septembre) et de l’usine à antimatière (le 17 novembre).

- L’expérience ATLAS : le 15 septembre 2021 à 13h

- L’usine à antimatière : le 17 novembre 2021 à 13h
ACCÈS VISITE - pour assister à la visite virtuelle de l’usine à antimatière au CERN orchestrée par par Francois Briard (CERN) , et Samuel Niang Université Paris-Saclay (FR).
La visite aura lieu sur ZOOM, vous pouvez tester le son et l’image de votre ordinateur sur la salle de test.

Visite de l’expérience ATLAS - 15 septembre 2021 à 13h

PNG - 338 ko

ATLAS est l’un des deux détecteurs polyvalents du Grand collisionneur de hadrons (LHC). Il étudie des domaines de physique très variés, de la recherche du boson de Higgs aux dimensions supplémentaires de l’espace-temps, en passant par les particules qui pourraient former la matière noire. Mesurant 46 m de long, 25 m de haut et 25 m de large, et pesant 7000 tonnes, le détecteur ATLAS est le détecteur de particules le plus volumineux jamais construit. Il se situe dans une caverne, à 100 m sous terre, à proximité du site principal du CERN et de la commune de Meyrin, en Suisse. Plus de 3 000 scientifiques issus de 250 instituts, représentant plus de 40 pays, travaillent sur l’expérience ATLAS.

Le lien pour se connecter à la visite est disponible au lien suivant (le lien est en bas de la page) : https://indico.cern.ch/event/1071792/

Visite de l’usine à antimatière - 17 novembre 2021 à 13h

PNG - 1.2 Mo

Au CERN, les scientifiques fabriquent de l’antimatière pour la soumettre à des expériences. Tout commence dans le Décélérateur d’antiprotons, qui ralentit des antiprotons pour que les scientifiques puissent étudier leurs propriétés puis se poursuit dans le nouveau décélérateur ELENA avant de terminer dans les expériences où l’antimatière est piégée et étudiée. Découvrez ce qu’est l’antimatière et pourquoi elle intrigue tant les scientifiques. Apprenez comment elle est produite, capturée et analysée.

(Le lien pour se connecter à la visite sera communiqué ultérieurement)

PNG - 761 ko

Pour en savoir plus sur le CERN

JPEG

En 1989, le CERN était une ruche d’idées et les informations y étaient stockées sur un grand nombre d’ordinateurs incompatibles. Sir Tim Berners-Lee imagina alors une structure unificatrice permettant de connecter entre elles les informations disséminées sur ces différents ordinateurs. En 1991, cette vision de connectivité universelle était devenue le World Wide Web. Rencontre avec quelques-uns des acteurs qui ont assisté ou participé directement à la création du World Wide Web.

Vous pouvez aussi découvrir les infrastructures du CERN grâce à la visite virtuelle disponible à ce lien.

L’Art au CERN

Depuis 2011, le programme « Arts at CERN » vise à faire dialoguer scientifiques et artistes, dont les démarches sont souvent communes : exploration, recherche, production, innovation, interdisciplinarité, partage avec leurs communautés et la société.

Pour cela, le CERN travaille directement avec des artistes, propose des résidences ou organise des expositions et des événements pour contribuer à une discussion plus large entre les deux disciplines. Enfin, le CERN travaille avec des institutions culturelles, des laboratoires, des pays, des villes et des communautés artistiques désireux de se connecter à ses recherches, de soutenir ses activités et de contribuer à un réseau mondial d’art et de science.Retour ligne automatique

Régulièrement, des artistes français sont accueillis en résidence ou collaborent avec le CERN, à l’instar de Cassandre Poirier-Simon, une artiste française qui a été résidence au CERN. En 2016, elle a reçu le « Collide Geneva Award », prix décerné par le CERN tous les 3 ans en partenariat avec une ville. Découvrez plusieurs de ses œuvres, dont son « Thinking Alleys », un atelier d’écriture avec Google Street View, ou son « Duo artificiel » avec Laurie Anderson

publié le 15/11/2021

haut de la page