Chancellerie

JPEG

Ambassadrice de France : Mme Anne PAUGAM
Tél. +41 (0)31 359 21 21 - Fax +41 (0)31 359 21 91
Schosshaldenstrasse 46 - 3006 Berne

Accès au site officiel du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères

Première Conseillère : Mme Karen ROCHET (politique extérieure suisse, questions européennes)
Tél. Secrétariat +41 (0)31 359 21 21

Première secrétaire : Mme Aliénor VAPPEREAU (politique intérieure suisse, relations transfrontalières, presse)
Tél. Secrétariat +41 (0)31 359 21 21

La chancellerie diplomatique comprend la chancellerie politique mais aussi le service de presse, le service du chiffre, le centre d’archives et de documentation qui envoie, reçoit et classe l’ensemble de la correspondance ainsi que le service administratif et financier unifié.

La chancellerie politique

La chancellerie politique est « l’état major » diplomatique de l’ambassadrice.
Ce terme traditionnel désigne la petite équipe de diplomates qui sont les plus proches collaborateurs du chef de mission. En Suisse et au Liechtenstein, elle est composée du Première Conseillère et d’une Première secrétaire.

La chancellerie politique a pour mission principale le suivi et l’analyse des dossiers de politique étrangère et intérieure de la Confédération suisse. Ce travail d’observation et de recherche aboutit à l’établissement de rapports qui, sous la responsabilité de l’ambassadrice, sont adressés au ministère français des Affaires étrangères et européennes, ainsi renseigné et conseillé sur les grands axes de la politique Suisse, sur ses spécificités et sur les tendances que l’on peut observer dans l’action gouvernementale de la suisse et dans l’opinion publique.

Les membres de la chancellerie politique sont également chargés de faire connaître et d’expliquer la politique de la France auprès des autorités suisses. Elle travaille en étroite collaboration avec l’ensemble des services de l’Ambassade.

La Première Conseillère, en outre, assiste et supplée le chef de mission dans toutes ses fonctions. L’ambassadrice ayant en priorité vocation pour les tâches extérieures (démarches, représentation, communication), il revient à son adjoint de faire fonctionner l’ambassade. En cas d’absence de l’ambassadrice, la Première conseillère le remplace en qualité de « chargé d’affaires a.i. ».

publié le 20/10/2017

haut de la page